Le boulet qui veut réserver une table pour la Saint Valentin

Pour des raisons que vous comprendrez aisément, je vais garder mon anonymat. Je bosse chez resto-in.fr, un portail sur lequel on peut commander des repas chez des restaurateurs. Si 99,9% des interlocuteurs que j’ai au téléphone dans la journée ont bien saisi le concept, il y a toujours un petit 0,01% qui ne comprend pas.

Quelques jours avant la Saint Valentin, je réponds au téléphone et j’ai au bout du fil un interlocuteur visiblement très âgé :
- Bonjour, [prénom censuré] de Resto In à votre service
- Bonjour Monsieur, je voudrais vous réserver une table pour le 14 février.
- Désolé Monsieur, nous ne faisons pas cela, mais nous pouvons vous livrer chez vous.
- Ah bon, pourtant j’ai trouvé votre nom sur internet
- Oui monsieur, c’est normal. Nous sommes un service qui prend et qui livre les commandes que vous passez dans les restaurants.
Un grand silence… je sens bien que mon interlocuteur ne percute pas du tout. Puis :
- Donc, vous travaillez avec les restaurants.
- Oui, tout à fait.
- Et avec le restaurant XXXX de Marseille.
- Tout à fait monsieur.
- Bon, ben, je voudrais réserver une table pour deux pour le 14 février vers 20h.
- Je suis désolé monsieur, je ne peux que prendre votre commande et vous la faire livrer à votre domicile marseillais.
- [Sur un ton très énervé] Ca sert à rien votre truc ! Et vous voulez que je mange où ? Chez moi ?
- C’est effectivement le principe monsieur.
- [Sur un ton super énervé] C’est n’importe quoi, j’irai jamais manger chez vous !

… et il me raccroche au nez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>